La Psychopédagogie des perceptions

D'où vient-elle ?

La psychopédagogie des perceptions a été fondée au début des années 80 par Danis Bois, kinésithérapeute puis ostéopathe DO, docteur en sciences de l’éducation, et professeur agrégé en sciences humaines et sociales. Il a été directeur du Centre d’Études et de Recherches Appliquées en Psychopédagogie perceptive (www.cerap.org), jusqu'en 2017. Il est titulaire d'une chaire du département des sciences humaines et sociales de l'Université Fernando Pessoa à Porto (Portugal).

 

C'est une approche d’accompagnement de la personne, des groupes et des projets, qui  valorise la place centrale du corps, du mouvement et de la perception dans les processus d’apprentissage, d’interaction et de changement des êtres humains.

 

Les travaux de Danis Bois se situent au carrefour de la psychologie humaniste (Rogers, Maslow, Gendlin), de la physiologie de la perception (Paillard, Roll), de la phénoménologie du toucher et du contact (Maine de Biran, Husserl, Merleau-Ponty, Jonas) et d’une certaine philosophie de la conscience (James, Bergson, Depraz).

 

La psychopédagogie des perceptions est aujourd'hui déclinée et développée dans des champs professionnels variés, par des praticiens et des formateurs engagés dans leur pratique.

 

Quels en sont les principes ?

La plupart du temps, le corps est abordé dans son « extériorité » ; tous les jours il doit répondre à des exigences et des rythmes qui valorisent sa fonctionnalité et son esthétique mais qui ne prêtent plus attention à sa sensibilité.

 

Pourtant, la science (notamment la psychologie du développement et les neurosciences cognitives) met à jour son rôle central dans notre évolution : il est un « environnement interne » où se joue une écologie aussi importante que l’écologie de la planète. C’est à travers lui que nous existons, pensons, agissons, ressentons nos émotions ; c’est grâce à lui que nous sommes en lien avec notre environnement à chaque instant ; c’est en lui qu’émergent nos modes d’action, de pensée et de création.

 

Le corps contient un potentiel de ressources unique. Ce sont ces ressources et leurs impacts sur le mental que la pédagogie perceptive propose de développer.

 

La Psychopédagogie Perceptive repose sur cinq outils pratiques : la méditation de pleine conscience, la gymnastique sensorielle, le toucher thérapeutique, la parole et l'écriture.